Comment recouvrir des murs humides ?

Comment recouvrir des murs humides ?

Les problèmes d’humidité au sein de la maison dégradent rapidement le bâti et génèrent des problèmes de santé aux occupants. Dès les premiers symptômes, il est important d’agir vite pour venir à bout de l’humidité. Une fois que c’est fait, vous pouvez recouvrir les murs humides avec différents revêtements pour éviter l’apparition ou la réapparition de moisissures. Voici les différents revêtements possibles.

Le carrelage

Le carrelage

C’est la solution la plus courante lorsqu’on veut recouvrir un mur humide. Il est étanche, robuste et durable. En plus, on a le choix entre différentes qualités de carreaux : faïence, grès cérame, pierre calcaire, marbre, granit, ardoise … Et il n’y a pas que le type de carreaux, mais le choix est également vaste en matière de motifs, de forme et de couleur. Une fois le mur recouvert de carrelage, les traces d’humidité ne réapparaissent plus et il est beaucoup plus simple de nettoyer cette surface carrelée.

La seule ombre au tableau : le coût du carrelage. Selon le modèle choisi, le prix oscille entre 20 et 150 euros le mètre carré sans la main d’œuvre. Il est possible de le poser vous-même, mais étant donné que la surface à recouvrir est sujette à l’humidité, voire à des moisissures, il est mieux de faire appel à des professionnels. Avant la pose proprement dite des carreaux, ces derniers procèdent à des travaux pour venir à bout des problèmes d’humidité.

La peinture murale

C’est une solution qui est en train de révolutionner le secteur du bâtiment. Les peintures anti-humidités ont le vent en poupe du fait de leur facilité d’application. Elles s’utilisent comme toutes les autres peintures et se déclinent sous différentes couleurs. Elles sont idéales pour les pièces humides comme la salle de bain ou la cuisine. Découvrez d’ailleurs quelques conseils pour choisir la peinture de votre salle de bain.

Tout comme pour la pose du carrelage, il est toutefois essentiel de remédier aux problèmes d’humidité, d’enlever les traces de moisissures et d’humidité sur les murs avant de les repeindre.

A lire – Doit-on procéder au décapage d’un mur avant de le repeindre ?

Il faut compter dans les 20 euros le litre de ce type de peinture. Un autre grand avantage c’est qu’elle est inodore, mais il faut quand même bien aérer la pièce pour qu’elle sèche plus vite.

Le papier peint

Le papier peint

Pendant un temps jugé obsolète, le papier peint fait un retour en force dans la décoration d’intérieur. Il faut dire que, comparé aux modèles d’antan, il a apporté de nombreuses innovations. Parmi les modèles aujourd’hui disponibles et efficaces pour recouvrir les murs humides, il y a les revêtements muraux lessivables. Ces derniers sont pourvus de supports PVC qui protègent le papier peint de surface de l’humidité. Leurs avantages sont nombreux :

  • Ils sont faciles à poser
  • Ils se déclinent sous différentes couleurs avec un large choix de motifs
  • Ils sont non inflammables
  • Ils résistent très bien aux chocs et à la chaleur
  • Leur prix reste abordable puisqu’il faut compter entre 15 et 60 euros le rouleau

Et il ne faut pas oublier que contrairement aux papiers peints classiques, ils ne se décollent pas et ne s’écaillent pas sous l’effet de l’humidité.

Quoi qu’il en soit, il faut toujours traiter le mur à recouvrir avant de le poser.

Le bois

Il ne s’agit pas de n’importe quel type de bois, mais du bois traité. C’est cela qui lui permet de devenir étanche et de résister aux problèmes d’humidité. Sans cela, le bois va se déformer et les moisissures peuvent rapidement le fragiliser ou le recouvrir. Il est également important de choisir la bonne essence de bois, car malgré un bon traitement hydrofuge, tous les types de bois ne sont pas faits pour cohabiter avec l’humidité.

Vous devez vous tourner vers un bois de classe, 2, 3 ou 4, car ces derniers peuvent supporter un taux d’humidité de plus de 18 %. Une fois l’essence choisie, il faut le traiter. Sur le marché, on trouve des modèles déjà traités et prêts à l’emploi. Dans le cas où vous souhaitez le traiter vous-même, vous devez utiliser un produit spécifique comme du vernis, de l’époxy, de l’huile ou encore de la résine pour une meilleure protection.

Avec du bois traité, il est devenu possible d’en intégrer dans les pièces humides comme la salle de bain. Il est alors logique de l’utiliser, également pour recouvrir les murs humides. En plus d’être facile à poser, il apporte de la chaleur dans la pièce et le rendu final est plus esthétique. Vous pouvez faire appel à un artisan menuisier pour obtenir une pose originale et personnalisée.

Le seul problème qui demeure est son coût. Le bois traité coûte effectivement cher, car il faut compter dans les 60 euros minimum le mètre carré sans la main d’œuvre.

Les panneaux HPL

Les panneaux HPL peuvent être composés de bois composite de haute densité, de la fibre de verre ou encore du PVC. Chaque matériau a ses spécificités, mais ce sont des revêtements muraux spécialement conçus pour les pièces humides. Les utiliser pour habiller des murs humides est donc envisageable.

Le bois composite est étanche. La fibre de verre est imputrescible et durable dans le temps. Le PVC est étanche, facile à entretenir et est plus abordable.

Les avantages des panneaux HPL sont multiples :

  • Ils résistent bien à l’humidité
  • Ils sont faciles à poser, quel que soit le type de support à recouvrir
  • Ils sont traités pour être imputrescibles
  • Ils ne retiennent pas les taches
  • Ils résistent bien au feu
  • Ils ne retiennent pas les rayures

Contrairement au bois, ils sont plus abordables puisque le coût du mètre carré avoisine les 25 euros sans la main d’œuvre.

L’enduit hydrofuge

L’enduit hydrofuge

C’est une autre solution à envisager pour recouvrir les murs en béton ou en ciment. On trouve aussi des enduits imperméabilisants qui sont plus adaptés pour recouvrir les murs intérieurs et le plâtre. Sur le marché, vous en trouverez différents types selon la surface à recouvrir. On en trouve pour les dalles sous carrelage, les murs enterrés, le traitement des fissures …

L’application de ce type d’enduit permet de créer une barrière étanche face aux infiltrations. En ce qui concerne les remontées capillaires, il faudra traiter le mur avec un produit à base de résine.

Découvrez aussi le déshumidificateur d’air pour réduire le taux d’humidité dans la maison

Le béton ciré

Dans le cas où le mur a été endommagé par l’humidité, le béton ciré peut s’avérer plus efficace. Non seulement, il va vous aider à venir à bout des traces, mais il permet aussi de corriger les aspérités occasionnées par le traitement du mur. Lorsqu’il est appliqué correctement (avec une lisseuse), il donne un rendu lisse et uniforme.

Vous pourrez ensuite le peindre avec une peinture anti-humidité pour décupler la performance de la barrière érigée contre les moisissures et l’humidité.

Peut-on poser un isolant avant de recouvrir un mur humide ?

Même si vous comptez recouvrir le mur humide, il est important d’appliquer un matériau isolant auparavant pour réduire les échanges thermiques occasionnés par l’humidité. Rassurez-vous, il existe des isolants capables de cohabiter avec l’humidité. On peut notamment citer :

  • Le liège : c’est le meilleur matériau à utiliser pour isoler un mur humide surtout s’il s’agit de parois en pierre. Il est imputrescible, résiste à l’humidité et laisse passer la vapeur d’eau. On en trouve sous forme de plaques, de dalles et de rouleaux. Quel que soit le modèle choisi, une épaisseur d’au moins 20 mm est conseillée. Découvrez d’autres types d’isolants écologiques
  • Le verre cellulaire : il a des propriétés imputrescibles et convient parfaitement pour isoler un mur humide.
  • Le polyuréthane : en plus de résister à l’humidité, sa pose est facile puisqu’il est disponible en panneaux à poser.
  • Le polystyrène : extrudé, il peut directement être décoré. Expansé, il faudra l’associer à des plaques de plâtre.
  • La laine minérale de roche, de verre, de chanvre ou de lin : elle est aussi efficace, mais sa pose nécessite la mise en place d’une ossature métallique puis de plaques de plâtre.

En savoir plus sur les travaux d’isolation

Que faut-il faire avant de recouvrir un mur humide ?

Quel que soit le type de revêtement choisi, il faut toujours traiter les problèmes d’humidité en amont. Pour ce faire, vous devez :

  • Détecter les traces d’humidité sur les murs :

Elles peuvent apparaître sous diverses formes telles que les traces de moisissures, des taches grisâtres, noires ou vertes, un décollement du papier peint, une humidité ascensionnelle ou capillaire ou encore des petites cloques et/ou bulles sur la peinture. A part les marques visibles, les problèmes d’humidité s’accompagnent aussi d’une odeur caractéristique facilement reconnaissable.

  • Déterminer la source du problème :

Une fois les traces repérées, il faut remonter à la source du problème. Il peut s’agir d’une mauvaise étanchéité du toit ou des murs, d’un manque de ventilation, de remontées capillaires, de fortes intempéries, d’infiltration d’eau dans les parois à cause d’un mauvais drainage extérieur, d’une mauvaise constitution du mur … Faire appel à un professionnel est recommandé pour découvrir la source réelle du problème et faciliter la mise en place de travaux adaptés.

  • Traiter le problème à la source :

La solution dépend de l’origine de l’humidité. Dans certains cas, une meilleure aération de la pièce peut suffire en ouvrant les fenêtres tous les jours, en installant une VMC ou en créant une nouvelle ouverture pour mieux aérer la pièce. Dans le cas où l’humidité est due à des remontées capillaires (humidité ascensionnelle), il faut injecter de la résine hygrophobe au sein de la paroi pour assécher les murs. Ce produit va aussi empêcher l’humidité de remonter puisqu’il va créer une barrière étanche dès la base.

  • Enlever les traces d’humidité :

Avant d’habiller un mur humide, il est important d’enlever les traces d’humidité. Cela permet aux revêtements utilisés de bien adhérer à la surface. Notez qu’avant la pose de carrelage, de bois, de papier peint … vous pouvez appliquer de l’enduit hydrofuge sur la paroi. Cela renforce la protection anti-humidité.

Il est important de souligner que l’habillage des murs ne suffit pas pour venir à bout des problèmes d’humidité. Il faut traiter le problème à la source pour qu’ils ne surviennent plus à l’avenir.

Leave a Comment