Comment choisir le sol de sa maison ?

Comment choisir le sol de sa maison

Vous envisagez de faire des travaux de rénovation dans votre maison ? Et installer un nouveau revêtement de sol fait partie de votre projet ? Chaque type de sol a ses spécificités et ses qualités. Vous disposez de plusieurs options en matière de revêtements de sols. Votre choix dépendra de vos goûts, de vos besoins, de votre budget et surtout de la décoration et de l’ambiance que vous souhaitez créer dans votre maison. Sachez que votre choix impactera grandement sur le confort et l’esthétique de votre maison.

Les types de revêtement de sol

Les types de revêtements de sol

Les revêtements pour sols se déclinent en plusieurs formes et styles.  PVC, stratifié, carrelage…Chaque type de sol  a ses spécificités.

  •         Le sol stratifié 

Il est conçu à partir de fibres de bois et de papier que l’on va enduire d’un film de protection. Plusieurs styles de décorations et de coloris sont disponibles. Vous avez un sol stratifié aspect métallisé ou en béton ciré.

  •         Le parquet

Le parquet peut être brut ou vitrifié. Le parquet brut n’a reçu aucune finition tandis que le parquet vitrifié ou verni affiche un aspect brillant. Il y a aussi le parquet huilé et le parquet ciré.

  •         Le sol en PVC

Il se distingue par leur facilité de pose et se décline en différents coloris. Les dalles et les lames adhésives sont destinées au sol lisse. Les dalles et les lames à clipser conviennent au sol irrégulier.

  •         La moquette

Ce revêtement est chaleureux et confortable. Il est idéal pour une détente optimale à la maison. La moquette offre une bonne isolation sonore.

  •         Le carrelage

En mosaïque, rectangulaires, carrées… Il y en a pour toutes les formes et toutes les couleurs. Le carrelage peut également être des imitations de bois, de pierre, etc.

Les critères à prendre en compte pour choisir le sol de la maison

Les critères à prendre en compte pour choisir le sol de la maison

Plusieurs types de revêtements sont disponibles sur le marché pour sublimer votre sol. Prenez en compte les critères suivants pour choisir le bon revêtement pour sols.

La résistance de passage matériau

La fréquence de passage  varie d’une pièce à une autre.  Par exemple, les pièces de vie, les couloirs et la cuisine sont sujets à des passages intensifs durant la journée. Cela est notamment le cas si vous avez des enfants à la maison ou que vous recevez des invités fréquemment ou que des animaux domestiques se baladent dans vos pièces.

Pour ces pièces, choisissez un revêtement en fonction de sa résistance au passage et de sa résistance à l’abrasion et aux frottements. Le matériau choisi doit également être facile à entretenir. En revanche, pour des pièces qui sont exposées à des passages moins fréquents, la résistance au passage est moins importante. C’est le cas de la chambre à coucher par exemple.

La résistance face à l’humidité et à l’eau

Ce critère s’adresse particulièrement aux pièces qui  sont exposées continuellement  à de l’humidité. Il s’agit des salles de bains, des toilettes, des salles d’eau ou de la cuisine. Vous devez privilégier un revêtement de sol non poreux. Ces derniers permettent d’éviter les dégradations causées par un contact avec de l’humidité.

La facilité d’entretien et de nettoyage

Chaque type de revêtement requiert des entretiens différents.

  •         Cas d’un revêtement en carrelage, stratifié ou en PVC

Ces types de sol sont les plus faciles à entretenir parmi les revêtements pour sols, que ce soit le carrelage, le sol stratifié ou le sol en vinyle. Pour les nettoyer, vous n’avez besoin que d’une serpillière et d’un produit d’entretien adapté au type de sol.

Pour le carrelage par exemple, il existe des produits spécifiques qui conviennent à chaque type de carrelage : carrelage émaillé, non émaillé, en marbre, etc. Dans le cas d’un mur stratifié d’entrée de gamme, utilisez plutôt un chiffon plus doux qu’une serpillère.

  •         Cas d’un parquet

L’entretien d’un parquet se fait grâce à un aspirateur. Dépoussiérez le sol en passant un coup d’aspirateur de façon régulière. Pour nettoyer le parquet, vous avez besoin d’un chiffon en microfibre que vous devez appliquer avec de l’eau froide.  Par contre, vous pouvez également utiliser un détergent neutre. Le nettoyage doit se faire une fois par mois au maximum. Les produits abrasifs et ceux contenant de la silicone sont à proscrire.

  •         Cas d’un revêtement naturel

Les revêtements naturels sont composés du bois. Ces types de sol ne doivent pas être lavés avec de l’eau. De plus, vous devez bien isoler votre plancher . Pour les entretenir, il vous faut les aspirer régulièrement. Si vous optez pour un revêtement en jonc de mer, vous devez l’humidifier de temps en temps.

  •         Cas d’une moquette

Nettoyez la moquette régulièrement en utilisant un aspirateur. Cette opération permet d’éliminer les saletés. Si la saleté est trop abondante, il est recommandé de faire un nettoyage à sec. Pour ce faire, appliquez une poudre ou un shampoing.

Facilité de pose

Certains revêtements ont été conçus pour être faciles à poser. Tandis que d’autres sols nécessitent de réaliser de gros travaux. En prenant en compte ce critère, vous pouvez faire des économies. Plusieurs types de poses existent.

La pose libre ne requiert aucune colle. Elle est plutôt destinée aux petites pièces. La pose semi-libre est adaptée au vinyle. La pose se fait grâce à un cutter pour découper et d’une règle métallique pour prendre des mesures.

Une fois que vous avez les bonnes dimensions, il suffit de coller au niveau des plinthes ainsi que des raccords. La pose flottante concerne les dalles et les lames. Tel un puzzle, il suffit d’assembler les pièces. Le rendu est stable et robuste. Vous n’avez pas besoin de colle.

Votre budget

Le coût diffère d’un type de revêtement à un autre.  Cela peut également dépendre des dimensions à poser. Vous pouvez trouver des simulateurs en ligne pour avoir une estimation du budget.

L’aspect écologique

Dans un monde où les enjeux environnementaux sont au cœur des préoccupations, vous pouvez privilégier les sols qui sont plus respectueux envers l’environnement. Parmi le lot, les revêtements naturels sont les plus écologiques. Il y a les sols en liège, le sisal ou encore le jonc de mer. Ce sont tous des revêtements biodégradables qui sont composés essentiellement de fibres végétales.

Choisir le sol en fonction du type de pièce

Sol, salle de bain

Toutes les pièces de la maison n’ont pas les mêmes besoins sur tous les plans.

Quel sol choisir pour la cuisine ?

Pour rénover une cuisine, privilégiez le sol en carrelage et le stratifié. Les carreaux en ciment sont dotés d’une bonne résistance aux taches et à l’humidité. Le stratifié, quant à lui, requiert peu d’entretien et offre également une bonne résistance. Les sols en PVC et le parquet sont moins adaptés  à la cuisine. Mais vous pouvez toujours les utiliser sous certaines conditions. Le parquet, par exemple, peut être installé dans la cuisine s’il est vitrifié.

Quel sol choisir pour la salle de bain ?

La rénovation d’une salle de bain requiert certaines exigences étant donné son environnement. Le sol en carrelage constitue la meilleure option du fait de leur haute résistance à l’humidité. Vous pouvez également opter pour un sol en PVC, un parquet massif ou le stratifié. Le parquet massif doit par contre se composer d’un bois exotique traité à l’humidité.

A lire aussi : Comment nettoyer les joints du carrelage d’une salle de bain ?

Quel sol choisir pour la chambre  à coucher ?

Vous avez le champ libre pour revêtir le sol de votre chambre. Cette pièce n’a pas d’ exigences spécifiques. Votre sol doit seulement correspondre à votre déco. Et surtout, il doit fournir un confort pour créer une ambiance cocooning cosy. Vous pouvez par exemple privilégier le parquet par rapport au carrelage. Le parquet est plus chaleureux que le carrelage.

A lire aussi : Comment venir à bout de l’humidité dans une pièce ?

 

Découvrez aussi

Leave a Comment